Alternative Espaces Citoyens Niger
Après plusieurs décennies d’exploitation d’uranium

Les populations d’Arlit seraient contaminées par la radioactivité !

mercredi 15 mars 2006 par Hassane Boukar

« L’apparition des maladies cancéreuses et la mort de certains agents ou ex-agents des sociétés minières, posent la question de la radioactivité et la question de la santé humaine et animale dans cette région », annonce l’Ong Aghir In’Man au ministre nigérien des mines en visite dans les mines d’Arlit le 17 février 2006.

Face aux menaces que font courir les sociétés minières à l’environnement et à la santé humaine, l’association Aghir’ In’man ne désarme pas. Depuis un an, elle essaie d’alerter les autorités nigérienne, l’opinion nationale et internationale sur le cas des populations de la région d’Arlit exposées à la radioactivité du fait de l’exploitation de l’uranium dans cette région. « La dispersion des matériaux radioactifs divers dans l’ensemble du Niger et particulièrement dans les habitations à Arlit constitue une grave source de préoccupation environnementale », poursuit-elle devant le même ministre.

Cette alerte est d’autant plus urgente que de nouvelles unités minières s’apprêtent à voir le jour dans la région, ainsi qu’un nouveau site. L’aménagement de ce nouveau site, appartenant à la Somaïr, et devant ouvrir cette année, va nécessité l’abattage d’environ deux cent (200) arbres, précise Aghir In’Man.

Entre autres fâcheuses conséquences, l’activité minière, attirant beaucoup de monde en quête d’emploi dans la commune d’Arlit, a entraîné une surpopulation dans la région d’Arlit et, par là même, une consommation accrue du bois de chauffe qui atteint à présent 27 000 tonnes chaque année. Ce bois trouvé à 10 km de la ville il y a quelques décennies, est aujourd’hui exploité à plus de 100 km. De plus, les espaces pastoraux se raréfient, et la faune est exterminée, s’inquiète toujours l’Ong.

Est responsable de tout cela la société française Areva qui exploite les mines d’uranium du Niger, à travers ses deux filières : la Cominak et la Somaïr. Elle ne respecte pas les normes de protection de la population contre la radioactivité. Le laboratoire Algade qui analyse les eaux utilisées par la Somaïr confirme, en septembre 2004, l’existence d’une surdose de radioactivité dans des échantillons d’eau prélevés dans cette région nord du Niger. Dans sa livraison du 26 avril 2005, le journal français Le Monde révéle que des échantillons d’eau prélevés dans la région d’Arlit montraient des indices « de deux types de radioactivité, alpha et bêta, dépassant les normes de l’Organisation Mondiale de la santé ». L’analyse des échantillons s’étalant sur plusieurs années et révélant toujours ce surplus, les experts parlent de « contaminations pérenne ».

En appui de ces deux sources, les efforts de l’ONG Aghir In’Man, relayée en Europe par des associations dont SHERPA et la commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité, ont également permis de prouver qu’Areva n’est pas en conformité avec les normes requises en matière de protection des populations contre la radioactivité.

Toute cette menace qui pèse sur la santé des populations d’Arlit et sur leur environnement se passe dans l’insouciance générale. Les médias en parlent peu, et peu d’Ong relaient le combat de Aghir In’Man. Plus dramatique : cela arrive dans un pays où il y a à peine 5ans, on découvre que plus de 400 enfants ont été intoxiqué par l’eau vendue par la société des eaux du Niger (SNE aujourd’hui reprise par VIVENDI-Water). Certains de ces enfants sont handicapés pour toujours.

A défaut de véritables actions visant à freiner les dégâts de Areva, Aghir In’Man se contente de demander au ministère des mines de veiller à ce que « les questions environnementales liées à l’exploitation de l’uranium ne soient confisquées et laissées aux seuls exploitants miniers ». Car si Areva met en danger la vie d’environ 80 000 personnes habitant cette zone sans « grand souci », c’est parce que l’Etat du Niger ne se soucie que des miettes que lui procure la vente de ce minerai...

Abba Hassane

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 536959

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alternative Espaces Citoyens  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License