Alternative Espaces Citoyens Niger
En réaction aux bombardements en cours en Libye

De jeunes nigériens exigent le départ des militaires français présents au Niger

mercredi 23 mars 2011 par Diori Ibrahim

En réaction à l’intervention militaire en Libye sous l’égide des Nations Unies, un groupe de jeunes nigériens majoritairement composé d’anciens leaders étudiants a rendu publique, samedi 20 Mars dernier, une déclaration sur la mise en œuvre de la résolution 1973 instituant la zone d’exclusion aérienne. Cette déclaration lue devant la presse par Diori Ibrahim, ancien secrétaire général de l’Union des Etudiants Nigériens à l’Université de Niamey (UENUN) a été traduite en Haoussa par Iro Tanimoune, ancien délégué général de la faculté des lettres et sciences humaines et en zarma par Kimba Amadou, ancien secrétaire général de l’UENUN.

« Si nous devons saluer le vent de soulèvement en cours au Maghreb en tant lutte des peuples à la quête d’un mieux être, celui-ci ne doit pas constituer un prétexte pour justifier une agression impériale sous le label de l’ONU » alerte le communiqué.

Traitant du cas spécifique de la Libye, le communiqué indique « derrière les prétendus « manifestants pacifiques », puis requalifiées « insurgés » et finalement de« rebelles », on peut déduire qu’il s’agit, « en réalité d’une milice visiblement soutenue par les puissances occidentales, juste pour semer le chaos afin de faire main basse sur le pétrole dans le seul but de renflouer l’économie occidentale profondément en détresse depuis la récession économique de 2008 », sinon comment comprendre que la même France qui a vainement tenté d’offrir son soutien policier pour sauver le défunt régime tunisien contre des manifestants pacifiques, se précipite sans vergogne, à reconnaître un obscur Conseil National de Transition se réclamant « Directoire » des insurgés. Comme si cela ne suffit pas, le cartel franco britannique et étasunien s’octroie le quitus onusien - résolution N°1973 instituant la zone d’exclusion aérienne - pour finaliser le sal boulot que leurs obligés présents en territoire libyen n’ont pu réaliser, déplore le communiqué. Au-delà de la Libye, « cette situation est d’autant plus préoccupante qu’elle vise la militarisation de l’espace sahélo saharien aux fins de piller les immenses ressources dont recèle son sous sol » alerte ce groupe de jeunes leaders se réclamant d’un Comité anti impérialiste pour la Souveraineté de l’Afrique. C’est pourquoi, après avoir « condamné avec la dernière énergie l’intervention de la Coalition » qu’ils qualifient « d’agression impériale sous le couvert de l’ONU dont est victime la Libye en tant qu’Etat indépendant », ils appellent à la cessation immédiate des opérations militaires en cours en Libye ».

Aussi après avoir dénoncé « la complicité servile de la ligue arabe », le communiqué encourage les instances africaines et sous régionales notamment l’Union africaine, la CEN Sad à prendre une position claire et soutenue contre cette boucherie internationale.

En outre, le communiqué « appelle à la mobilisation pour le départ sans délai des troupes militaires françaises et américaines présentes en Afrique, en général et au Niger en particulier ».

Ils ont également lancé un vibrant appel à l’endroit des OSC, syndicats, partis politiques et tous les citoyens épris de paix et de justice contre cette politique de deux poids deux mesures ; car, illustre le communiqué, « c’est plutôt la situation au proche orient où des civiles palestiniens sont quotidiennement bombardés, depuis des décennies, par des chars israéliens qui nécessite une intervention de ce genre ».

Aux dernières nouvelles, on apprend que ces jeunes envisagent d’organiser « une marche pacifique pour transmettre, le vendredi prochain, un mémorandum à l’ambassade de la France pour exprimer non seulement leur opposition contre les opérations militaires en cours en Libye ; mais aussi contre la présence des troupes françaises au Niger », nous confie Maikoul Zodi, un des artisans dudit Comité, par ailleurs président du Mouvement des Jeunes Républicains (MJR).


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 463624

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alternative Espaces Citoyens  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License