Alternative Espaces Citoyens Niger
Zoom sur un projet

Vulgariser les droits de l’Enfant par le conte

mercredi 15 février 2012

Depuis la ratification en 1990 de la Convention sur les Droits de l’Enfant (CDE), des progrès importants ont été enregistrés. Toutefois, les enfants continuent d’être victimes d’une tragédie invisible, parce que les promesses ne sont pas tenues et que de nombreux facteurs culturels entravent l’effectivité de leurs droits. Une situation qui va à l’encontre des engagements pris par l’État. Le peu de résultats concrets sont la preuve qu’il reste beaucoup à faire pour que les Droits fondamentaux de l’Enfant soient respectés. Les défis sont tels que l’Etat ne peut à lui seul inverser la tendance. La rescousse des organisations de la société civile est incontournable. Ces dernières années, elles ont multiplié les initiatives pour accompagner les efforts du gouvernement et de ses partenaires au développement. C’est dans cette optique qu’Alternative Espaces citoyens (AEC) a initié un projet de vulgarisation des droits de l’enfant par le canal du conte dont le démarrage des activités a eu lieu à Zinder le 9 févier 2012.

L’Objectif global de ce projet est de contribuer à la lutte contre toutes formes d’exploitation et de violences à l’endroit des enfants au Niger et au Mali. De façon spécifique, le projet vise à promouvoir d’ici à 2012 les droits de l’enfant, tels que garantis par la convention sur les droits de l’enfant et ses protocoles facultatifs, à travers des contes racontés par des enfants et diffusés sur les antennes de 50 radios communautaires dont 40 au Niger et 10 au Mali. Il vise à résoudre trois problemes : la méconnaissance des droits de l’enfant par les parents et les enfants eux-mêmes ; le manque de programmes éducatifs axés sur les droits de l’enfant ; l’inadaptation des moyens de sensibilisation utilisés habituellement pour promouvoir leurs droits.

L’initiative d’AEC est novatrice en ce sens qu’elle utilise le conte, un moyen traditionnel efficace de transmission de messages et valeurs dans une société nigérienne à forte tradition orale. Étant donné que ce sont les coutumes et traditions qui entravent la mise en œuvre des droits, AEC pense que le conte est un moyen simple mais efficace pour éveiller la conscience des populations par rapport aux problèmes que vivent les enfants.

Ce projet comporte trois composantes : ateliers de formation en droits humains, résidence d’écriture des contes, enregistrement et diffusion des produits. A l’issue du projet, Seize (16) enfants nigériens provenant des huit régions du Niger auront acquis des compétences et des habilités à écrire et raconter des contes axés sur les dix (10) droits de l’enfant. Les contes seront diffusés en trois langues (haoussa, zarma et français) sur les antennes des radios communautaires du Niger et du Mali avant la fin de l’année 2012.

En termes de résultats escomptés, AEC s’attend à ce que les contes produits permettent d’interpeller les parents, la société civile et l’État sur la nécessité de protéger les enfants en appliquant les instruments juridiques adoptés. En outre, ce projet va donner l’opportunité aux enfants de coopérer pour leurs droits, d’être des éducateurs de la communauté.

D’une durée de 12 mois, ce projet sera exécuté en partenariat avec les radios communautaires du Niger, le réseau Kayira au Mali et l’association Afrifogo, une plateforme du renforcement des capacités du secteur du conte en Afrique de l’Ouest francophone. Il a bénéficié du soutien de la Fondation Stem Van Africa (SVA), institution d’appui aux médias communautaires basée au Pays Bas.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 519203

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alternative Espaces Citoyens  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License