Alternative Espaces Citoyens Niger
Accueil du site > Alternative Espaces Citoyens > Forum Social Nigérien > Analyses

Analyses

Articles de cette rubrique


Braderie des entreprises publiques au Niger :

La privatisation à l’épreuve des faits (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005 par Moussa Tchangari
A quelques mètres de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey, se dresse un géant panneau sur lequel est inscrit un message pour le moins surprenant : " Pour un Niger fort et prospère, programme de privatisation, moi, j’y crois.". Placé en cet endroit idéal, d’où débarquent généralement tous les porteurs de capitaux privés étrangers, ce panneau de la cellule de coordination du programme de privatisation (CPP), conçu avec l’appui de deux cabinets québécois (GGA et Tatoo Communications), symbolise toute la dévotion du gouvernement nigérien à l’un des préceptes sacrés du consensus de Washington, qui enjoint aux Etats de se retirer de tous les secteurs productifs et marchands au profit du secteur privé. Le message véhiculé suggère clairement que tout l’espoir des habitants de ce pays repose principalement sur la privatisation de sa poignée d’entreprises publiques, et que celle-ci " impulse la renaissance d’une économie forte pour assurer le mieux-être général des Nigériens ". > suite


Flambée du prix de l’eau :

Vivendi règne sur l’eau au Niger (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005 par Moussa Tchangari
A l’heure de la globalisation, le contrôle des ressources en eau est devenu un enjeu économique majeur pour les grandes firmes transnationales, comme Vivendi-Générale des eaux et Suez-Lyonnaise qui se sont accaparés de près de 40% du marché mondial de l’eau, et réalisent des profits énormes sur le dos de plus 200 millions de consommateurs. > suite


Le Tiers-monde face au défi du développement :

Le goulot d’étranglement de la dette extérieure (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005 par Moussa Tchangari
Depuis plus d’une décennie, des nombreuses organisations de la société civile n’ont eu de cesse d’attirer l’attention de l’opinion publique internationale sur le fardeau que représente pour les pays du Tiers-monde le remboursement de la colossale dette extérieure qu’ils ont accumulé au fil des années. Prenant le contre-pieds des institutions financières internationales, notamment le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, ces organisations ont mené des campagnes hardies contre les fameux programmes d’ajustement structurel imposés aux pays endettés, comme solution aux difficultés économiques et financières auxquelles ils se sont retrouvés confrontés. Dans ce cadre, elles ont produit des remarquables travaux pour mettre en évidence l’inefficacité de ces programmes, qui se sont soldés par un véritable désastre social en l’espace de quelques années seulement d’application. La pertinence de ces travaux a été confirmée, au début des années 1990, par un ouvrage célèbre, "L’ajustement à visage humain", publié par l’UNICEF. > suite


Y a-t-il encore une société civile au Niger ? (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005
L’avènement de la démocratie au Niger s’est accompagné de la floraison sur l’espace politique d’une multitude d’associations, de syndicats et d’ONG qui se sont tous affublés du titre ronflant de société civile. Très engagée au départ, cette société civile a, au fur et à mesure, perdu de son dynamisme, au point où, aujourd’hui, l’on se demande s’il existe encore une société civile digne de ce nom. A travers les lignes qui suivent notre collaborateur, le sociologue Souley Adji, tente de trouver une explication sur les raisons qui ont conduit à la quasi dégénérescence de la société civile dans notre pays. > suite


Analyse critique du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) :

Une version africaine du néo-libéralismeUne version africaine du néo-libéralisme (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005 par Moussa Tchangari
Depuis le début de cette année, l’Afrique est au centre de toutes les grandes rencontres internationales : Sommet du G8, Forum économique mondial, Conférence des Nations sur le financement du développement, etc. Cet intérêt subit de la communauté internationale pour le continent africain a été suscité par l’offre de partenariat faite par les dirigeants africains aux puissances dominantes, à travers le document du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD en Anglais). > suite


Les dix limites de l’initiative PPTE (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005
En juin 1999 au G7 de Cologne, les argentiers du monde s’étaient engagés à répondre positivement à la pétition de 17 millions de signatures (la plus grande de toute l’histoire de l’Humanité) déposée par la coalition Jubilé 2000 : 90% de la dette des pays pauvres devaient être annulés au cours de l’année 2000, grâce à l’application de l’initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). L’effort annoncé s’élevait à 100 milliards de dollars. Plusieurs pays annoncèrent jusqu’à 100% d’annulation. Pourtant, derrière ses effets d’annonce se cache une initiative complexe n’aboutissant pas à une réduction significative de l’endettement et de la pauvreté des pays pauvres... > suite


Quelles alternatives à la mondialisation néo-libérale ? (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005 par Moussa Tchangari

Le modèle néo-libéral est en crise, au sens gramscien du terme ; car, les peuples sentent le besoin d’un changement radical et les tenants de ce modèle sont conscients qu’ils ne peuvent plus continuer à gouverner avec les recettes du passé. Face à cette situation, le mouvement altermondialiste propose déjà quelques alternatives, qui (re) donnent espoir à des millions d’hommes et de femmes privés du minimum vital, mais qui posent en même temps la question cruciale de sa capacité à les faire aboutir.

(Extrait d’une communication présentée lors du Forum social marocain tenu à Rabat du 27 au 29 juillet derniers)

 > suite


DSRP :

Enjeux et Limites en matière de Droits Citoyens (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005
Ces dernières années un thème occupe le devant de l’actualité, et pas seulement de l’actualité économique : celui de la pauvreté. Une prise de conscience générale du phénomène semble ainsi se manifester. Le Dernier sommet de l’Union Africaine tenu à Ouagadougou (Burkina) consacré aux problèmes de l’emploi n’a pas manqué de se pencher sur le sujet en relevant la piètre performance de l’exécution des réformes économiques dans le continent Récemment encore, en marge du sommet des Nations unies, se tient à New York, sous l’égide des présidents Brésilien et Français, un sommet consacré à la réflexion sur la faim et la pauvreté dans le monde. La Banque Mondiale semble se mettre au diapason en érigeant, du moins en théorie, la réduction de la pauvreté au rang de pilier de sa politique de prêt en direction des pays du Sud. > suite


Journée mondiale de la population :

La Banque mondiale préconise un ajustement démographique (Analyses)

jeudi 24 novembre 2005 par Moussa Tchangari
La célébration de la journée mondiale de la population, le 11 juillet dernier, a été l’occasion pour les autorités nigériennes et les responsables de certains organismes des Nations Unies de ressasser sur les médias que la croissance démographique est l’un des défis majeurs que le Niger se doit relever pour sortir du cycle infernal de la pauvreté. Ce discours anti-nataliste ne cherche pas seulement à éluder la responsabilité des institutions financières internationales dans le délitement de la situation sociale que vivent les Nigériens ; il cherche surtout à déblayer le terrain à une nouvelle forme de politiques d’ajustement structurel qui, après avoir échoué à rétablir les grands équilibres macro-économiques, veulent à présent prendre pour cible la population elle-même comme objet à redimensionner pour masquer les échecs antérieurs. > suite


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 539670

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Alternative Espaces Citoyens  Suivre la vie du site Forum Social Nigérien  Suivre la vie du site Analyses   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License